La greffe de cheveux par unité folliculaire(FEU).

Les origines de la méthode FUE

L’idée d’extraire les cheveux à greffer par unité folliculaire vient d’un médecin australien, le Docteur Woods qui n’a jamais partagé les détails de son invention avec personne.

La technique FUE a été mentionnée pour la première fois dans l’article publié par les Docteurs Rassman et Bernstein, en 2002 (Follicular Unit Extraction : Minimally Invasive Surgery for Hair Transplantation / Extraction d’Unités Folliculaires : Chirurgie mini-invasive pour la transplantation des cheveux). Cet article a décrit les détails du procédé, lui a donné un nom et, a présenté le test FOX destiné à définir les caractéristiques de la zone donneuse du patient.

C’est suite à la publication de cet article que la technique de greffe de cheveux s’est répandue partout au monde.

Greffe de cheveux via la méthode FUE

La méthode FUE (Follicular Unit Extraction) consiste à prélever les cheveux à greffer par unité folliculaire naturelle. Le chirurgien utilise un instrument qui fait une minuscule incision dans l’épiderme autour de l’unité folliculaire en la séparant ainsi des tissus environnants. Ensuite, l’unité folliculaire est prélevée dans le cuir chevelu par une pince en laissant une minuscule cicatrice circulaire à sa place.

Ce geste est répété jusqu’à ce que le chirurgien ait prélevé une quantité suffisante d’unités folliculaires (micro-greffons) nécessaire à la restauration de la zone dégarnie. Le procédé complet prend quelques heures mais, en cas de transplantation d’une plus grande quantité de cheveux, l’intervention peut poursuivre pendant deux ou trois jours. Les minuscules cicatrices (d’environs 1mm de diamètre) qui se forment à la zone donneuse disparaîtront au bout de 7 à 10 jours et seront remplacés par de minuscules points blancs camouflés par les cheveux qui poussent à l’arrière et aux côtés latéraux du crâne.

En effet, c’est la méthode d’extraction des follicules un par un, qui distingue la méthode FUE de la technique FUT (Follicule Unit Transplant soit Transplant d’Unité Folliculaire) qui consiste à découper dans le cuir chevelu, une bandelette relativement longue comprenant une multitude de follicules. Par le biais d’un stéréo microscope, cette bandelette sera ensuite fragmentée en plus petites unités avant d’être transplantés.

Après avoir prélevé les greffons, le chirurgien fait de petites incisions dans la zone réceptionneuse et jalonne ainsi l’emplacement exact des greffons. Les unités folliculaires sont ensuite implantées dans les fentes ainsi créées où elles produiront de nouveaux cheveux sains. La différence entre les méthodes FUE et FUT consisté donc en la méthode d’extraction des greffons d’une part et en l’apparence des cheveux réimplantés. En raison de l’utilisation des greffons de plus grande taille, de forme carrée, la technique FUT ne permet pas de les positionner sous forme de mosaïque (effet plus naturel) ainsi, les transplants font effet de « cheveux de bébé » (beaucoup de cheveux issus d’un même point alternent avec des emplacements vides).

Greffe de cheveux via la technique FUE – pour qui est-elle recommandée ?

La greffe de cheveux via la technique FUE est idéale pour les patients qui, après la greffe, souhaitent avoir des cheveux courts. Elle ne laisse pas de cicatrice visible. Cette technique est préconisé aussi à des sportifs professionnels puisque les activités physiques importantes peuvent être reprises peu après la greffe de cheveux.

La technique FUE permet également de corriger les imperfections esthétiques des cheveux des patients greffés via la méthode FUT (strip). La méthode FUE permet aussi de prélever les unités folliculaires sur le thorax, sous les aisselles (barbe ou autres poils du corps) afin de greffer les cheveux ainsi, et même ceux qui ne disposent pas de zone donneuse traditionnelle (nuque ou zones derrières les oreilles) peuvent bénéficier d’un remplacement capillaire.

Nombreux sont ceux qui optent pour la méthode FUE parce que c’est une technique moins invasive que la FUT et ne semble pas être une intervention chirurgicale. A vrai dire, les deux techniques sont considérées comme des interventions chirurgicales et la profondeur de l’incision est identique dans les deux cas. La différence consiste en la forme de l’incision et l’apparence de la greffe. Pour le procédé FUE la zone donneuse compte une multitude de petites incisions circulaires éparpillées dans la zone donneuse tandis que pour le procédé FUT, une plus grande incision longiligne se forme au milieu de la zone donneuse.

Quantité des cheveux à greffer

La détermination de la quantité des cheveux nécessaires n’est pas chose facile. Afin d’avoir une valeur approximative, le mieux c’est de mesurer la surface de la zone réceptionneuse et (à l’aide d’un densimètre ou par le biais d’un proche bien volontaire) de déterminer son éventuelle densité capillaire sur 1 cm². La densité capillaire naturelle varie entre 130 et 170 cheveux /cm² au sommet du crâne et se situe à 150 à 190 cheveux /cm² sur la zone donneuse (couronne). La densité des cheveux greffés avoisine 80 à 120 cheveux /cm² ou dans certains cas (bonne cheveux donneurs) on peut atteindre une densité plus importante.

La densité capillaire minimale offrant optiquement une bonne couverture sur une zone complètement chauve, est de 100 cheveux /cm² (une densité de 120 cheveux / cm² par exemple permet déjà d’atteindre un effet optique beaucoup plus approprié).

La surface de la zone à greffer est également difficile à déterminer à cause de l’inégalité des lisières. On peut tout de même faire un calcul approximatif : si on souhaite supprimer un cm de nos golfes temporaux par exemple, la surface de la zone à greffer sera environs de 6 cm² aux deux côtés, ce qui fait au total 12 cm², si on souhaite atteindre une densité minimale de 100 cheveux/cm², on aura besoin de 1200 cheveux à réimplanter.

Période postopératoire

Puisque la technique FUE nécessite une zone donneuse plus importante que la technique FUT /strip (5 fois plus pour la même quantité de cheveux extraits), lors d’une intervention plus importante via la technique FUE, les cheveux devront être coupés à 1mm sur toute la surface de la zone donneuse, avant la greffe de cheveux.

Ce petit inconvénient peut poser des problèmes à certains patients qui en général, ont des cheveux longs. En revanche, les mini-cicatrices disparaissent plus rapidement que l’incision faite pour la technique FUT et, 7 à 10 jours après l’intervention, il n’y a plus de séquelle visible désagréable.

Comments are closed